Les tiques peuvent transmettre des maladies graves ou mortelles à votre animal. Le risque de transmission de maladies est maximum 48 heures après la fixation de la tique sur l’animal.

Pour limiter ce risque, rien ne remplace votre vigilance et une prévention efficace avec un antiparasitaire externe adapté. Les tiques peuvent être présentes toute l’année : n’attendez pas les beaux jours pour traiter.

Ainsi, il n’y a sur votre animal que 5 % des puces existantes, alors que 95 % se situent dans votre environnement sous forme d’œufs, larves et cocons : l’habitat est un vrai réservoir de puces !

Utilisez un antiparasitaire acaricide

Appliquez régulièrement un antiparasitaire efficace contre les tiques sur votre animal. Pour limiter le risque de transmission de maladies, un bon acaricide élimine un maximum de tiques en 48 heures à partir de l’arrivée des parasites sur l’animal.

L’efficacité doit rester constante même si l’animal est baigné.

Tous les médicaments de la gamme FRONTLINE® sont indiqués contre les tiques.

Malgré l’utilisation d’un antiparasitaire efficace, voir des tiques sur un animal traité est possible : en effet, les tiques sont tuées une fois qu’elles sont sur l’animal, et dans un délai maximum de 48 heures (pour limiter le risque de transmission de maladies). On peut donc observer des tiques, fixées ou non, sur un animal parfaitement traité. Cela ne signifie pas que l’antiparasitaire est inefficace.

Prenez des précautions

 

Evitez les zones à tiques et inspectez votre animal au retour de chaque promenade : le risque zéro n’existe pas.

Cherchez d’éventuelles tiques lorsque vous brossez votre animal ou lorsque vous jouez avec lui. Accordez une attention particulière aux zones à risques : la tête, les oreilles, le cou.

Souvent, on sent les tiques du bout des doigts avant de les voir. Pour les enlever, utilisez uniquement un instrument adapté. Il existe dans le commerce des crochets conçus spécialement pour cela. N’utilisez pas vos doigts, vous risqueriez de laisser la « tête » de la tique sous la peau de votre animal. Il est également déconseillé d’utiliser de l’éther ou de l’alcool pour retirer les tiques qui risqueraient alors de relarguer plus tôt leurs agents pathogènes. En cas de doute, contactez votre vétérinaire.

Faites vacciner votre animal

 

Il existe des vaccins contre certaines maladies transmises par les tiques.

Evaluez avec votre vétérinaire l’intérêt de vacciner votre chien :

  • Contre la piroplasmose, dès l’âge de 5 mois, pour diminuer le risque de maladie et atténuer la gravité des symptômes,
  • Contre la maladie de Lyme, dès l’âge de 3 mois.

Votre vétérinaire vous conseillera le programme de vaccination adapté à votre animal.